Le théâtre

  • Le site est celui de l’ancien couvent Sainte Marie de la Visitation. Au départ, la volonté était d’y édifier un Hôtel de Ville. Les décisions de construction traînant en longueur, la Ville profite de l’aubaine d’une initiative privée pour la construction d’un théâtre.

    En 1824, adjudication des travaux à une société d’actionnaires privés. Valence était une ville de garnison et se devait d’offrir une salle de spectacle digne des militaires/officiers qu’elle accueillait.
    En 1826, plan général de la place par Javelas (Théâtre et Hôtel de Ville).
    En 1827, on pose la première pierre.

  • A l'époque, le Théâtre accueillait un café à demeure au rez-de-chaussée (salle des pas perdus actuelle) et au 1er étage (bureaux de l'actuelle Direction de la Culture). La location était partagée entre la ville et Brun, le principal actionnaire de l'époque.

  • La salle à l’italienne telle que nous la voyons aujourd’hui a été aménagée entre 1886 et 1887, par l’architecte Ange Madona.

    Le théâtre à l’italienne est une forme architecturale inventée au XVIIe siècle, en Italie et qui a enfin donné au spectacle un lieu construit, couvert et permanent.

    Cette invention marque un progrès dans l’histoire de l’architecture des salles de spectacle.

  • Le plafond à coupole est traité en trompe l’œil, il rappelle le Temple des Arts et figure les 4 genres (drame, comédie, opéra, vaudeville)

  • En 1994, le Théâtre de la Ville est fermé pour une restauration complète de plus de 6 ans.

Mentions légalesRETOUR EN HAUT