Djazia Satour

Djazia Satour, chanteuse influencée par la folk indie explore dans son dernier album, Aswât (« Des voix ») son héritage musical algérien. Elle ajoute à son chant un groove pop pétillant sans en oublier les genres traditionnels qui ont bercé ses premières années. Accompagnée de transitions musicales au banjo et au mandole et portée par le rappel de ses origines avec le chaâbi et le bendir, elle chante « L’amour sublime, la couleur des jours et des nuits ». Avec des textes écrits exclusivement en arabe, Djazia Satour évoque la dépossession, l’exil, l’errance ainsi que la mémoire et l’amour de lieux désertés et des gens disparus.

Djazia Satour : Chant | Rémi d’Aversa : Batterie, clavier et chœurs | Quentin Andréoulis : Chœurs et instruments traditionnels : violon, mandole, banjo… | Benoit Richou : Guitare et chœurs

La première partie avec Isaac Bonnaz est annulée.

Isaac Bonnaz a choisi de ne pas jouer dans les salles soumises à l’application du pass sanitaire.

 

Durée : 2h

Type : Musiques actuelles Musiques du monde

Tarifs : D

Date(s)

22 octobre 2021 : 20 h45